Starbuck



Ouverture du
festival :


 Jeudi
22 septembre

19 h
             

¯¯¯¯¯¯¯¯¯

Nos généreux commanditaires
































¯¯¯¯¯¯¯¯¯



Nos partenaires











-
Starbuck

Samedi 24 septembre à 19 h



Comédie dramatique

  1 heure 49 minutes



Alors qu'il apprend que son amie est enceinte, un homme au comportement adolescent est informé qu'il est le père de 533 enfants, résultat de ses contributions généreuses à une banque de sperme il y a plus de 20 ans.

Malgré le ton léger de l'ensemble, le récit expose des valeurs positives à travers un personnage qui découvre la paternité. Une scène qui suggère une masturbation énergique et des propos qui portent sur le sujet sont à souligner.

Réalisé par
Ken Scott
Écrit par
Ken Scott, Martin Petit
Compagnie
Séville Pictures
En vedette
Patrick Huard, Julie LeBreton, Antoine Bertrand, Catherine De Sève, Sebastien Beaulac, Patrick Martin, Patrick Caux




  Visiter le site Internet officiel du film


On s’attendait à une comédie comme une autre visant simplement à faire rire. Mais Starbuck se révèle finalement aussi touchant que drôle. Une belle surprise.
 
Ken Scott nous avait déjà joué le tour il y a huit ans en signant le scénario de
La Grande Séduction, cette délicieuse comédie dramatique qui avait charmé de façon unanime.
 
À la barre de son second film à titre de réalisateur (après
Les Doigts croches), Scott vient à nouveau nous prendre par les sentiments avec ce récit attendrissant d’un grand irresponsable quadragénaire (excellent Patrick Huard) qui trouve sa voie en apprenant qu’il est le géniteur de quelque 533 enfants. [...]
 
Comme dans ses films précédents, Scott a trouvé le ton juste, qui mélange avec finesse comédie, drame, ironie, tendresse et sensibilité, avec un soupçon de bons sentiments. [...]
 
La grande réussite de
Starbuck tient en grande partie à la performance magnifique de Patrick Huard, particulièrement touchant dans le rôle principal. Présent à l’écran dans pratiquement chacune des scènes, il porte le film sur ses épaules avec un naturel et une authenticité désarmante.
Maxime Demers, Journal de Montréal


Le réalisateur Ken Scott propose avec Starbuck une sympathique fable sur la paternité et la famille, traversée de beaux moments d'émotion et de rigolade.

Le réalisateur des
Doigts croches et du Guide de la petite vengeance, en collaboration au scénario avec l'humoriste Martin Petit, vise dans le mille dans la façon de prendre à revers un thème dans l'air du temps, sans verser dans la caricature, la vulgarité ou la simplicité.

Avec son titre inspiré du pseudonyme du célèbre taureau reproducteur, père de centaines de milliers de rejetons,
Starbuck offre comme tête d'affiche un personnage attachant dans ses maladresses.

Normand Provencher, Le Soleil





-