Gerry



Ouverture du
festival :


 Jeudi
22 septembre

19 h
             

¯¯¯¯¯¯¯¯¯

Nos généreux commanditaires
































¯¯¯¯¯¯¯¯¯



Nos partenaires











-
Gerry

Vendredi 23 septembre à 21 h



Drame biographique

  2 heures 11 minutes



Issu d'une famille modeste, Gerry Boulet connaît la gloire au sein du groupe rock québécois Offenbach. Après une vie parsemée de déboires et marquée par une grande histoire d'amour, il est emporté par un cancer en 1990.

Ce drame biographique relate les principales étapes de la vie et de la carrière du populaire chanteur. Quelques images de nudité et de consommation de drogues illustrant l'univers des rockeurs s'insèrent naturellement dans le récit.

Réalisé par
Alain Desrochers
Écrit par
Nathalie Petrowski
Compagnie
Séville Pictures
En vedette
Mario Saint-Amand, Marc-François Blondin, Louis-David Morasse, Éric Bruneau, Luc Proulx, Eugene Brotto, Mathieu Lepage, Roberto Mei, Jonas, Béranger Dufour




  Visiter le site Internet officiel du film


La réussite de ce drame biographique repose en grande partie sur la performance magistrale de Mario Saint-Amand, qui prête son corps, sa voix et son âme au personnage de Gerry.
 
Loin de se contenter d’imiter le célèbre rocker, Saint-Amand a su l’incarner de l’intérieur, en puisant dans son propre passé parfois douloureux. Poignant, il nous fait entrer dans la vie de Gerry, ses amours, sa passion, son drame. Son jeu est carrément époustouflant. [...]
 
À la barre de ce film ambitieux, le réalisateur Alain DesRochers a accompli un boulot colossal et rigoureux. La reconstitution d’époque est impeccable, la direction artistique irréprochable. Soignées et tout à fait crédibles, les scènes de spectacles valent à elles seules le détour.
Maxime Demers, Journal de Montréal


Il reste l'excellente performance de Mario Saint-Amand qui porte littéralement le film sur ses épaules et évite le piège de la caricature. Ce n'était pas donné d'avance. Son Gerry profondément imparfait, aussi baveux, buveur et insupportable que jovial, charmeur et tête de cochon, est on ne peut plus crédible et aussi touchant que possible, vu la nature du personnage.
Jean-Christophe Laurence, La Presse





-