De père en flic



Ouverture du
festival :


 Jeudi
24 septembre

19 h
             

¯¯¯¯¯¯¯¯¯

Nos généreux commanditaires



























¯¯¯¯¯¯¯¯¯



Nos partenaires











-
De père en flic

Samedi 26 septembre à 21 h



Comédie

  1 heure 47 minutes



Deux policiers, un père et son fils, doivent mettre de côté leurs nombreux différends et unir leurs efforts pour sauver la vie d'un de leurs collègues enlevé par des motards.

Misant sur des dialogues humoristiques entendus (conflits de générations, relations père-fils), cette comédie grand public contient toutefois quelques écarts de langage et de brèves allusions sexuelles qui pourraient perturber le plus jeune public.

Réalisé par
Émile Gaudreault
Écrit par
Émile Gaudreault
Ian Lauzon
Compagnie
Alliance Vivafilm
En vedette
Michel Côté, Louis-José Houde, Rémy Girard, Caroline Dhavernas, Jici Lauzon, Jean-Michel Anctil




Visiter le site Internet officiel du film


Évidemment, on parle ici d'un film très divertissant, conçu pour faire passer un bon moment au spectateur sans le faire rire trop gras, ni trop bête. Et la distribution se révèle à la hauteur. Mentions spéciales ici à Rémy Girard et à Patrick Drolet, les deux personnages les plus dramatiques, dont la confrontation donne lieu à un moment surprenant. Soulignons aussi la présence de Robin Aubert, irrésistible dans le rôle du thérapeute «nouvel-âgeux». Malgré, parfois, un rythme un peu déficient, des dialogues moins inspirés ou une mécanique un peu plus lourde, Émile Gaudreault nous offre ici une vraie bonne comédie populaire. L'ensemble se révèle sympathique au possible et nous accroche le sourire aux lèvres. Par les temps qui courent, une proposition de la sorte n'est certes pas de refus.
Marc-André Lussier, La Presse


Fort de répliques amusantes qui font mouche presque à chaque coup, De père en flic carbure aux situations loufoques. À tel point qu'on en vient de justesse à oublier l'intrigue policière et davantage la trame sentimentale. De fait, le tandem Gaudreault-Lauzon semble avoir pris un malin plaisir à créer une galerie de personnages plus paumés les uns que les autres qu'ils se plaisent à faire traverser une série d'épreuves initiatiques embarrassantes, déclenchant plus souvent qu'autrement un fou rire instantané. Les scénaristes font montre d'adresse lors des savoureux, parfois jouissifs, affrontements thérapeutiques entre « pères manquants et fils manqués ».
Manon Dumais, Voir




-